DxO PhotoLab et son espace de travail.

J’aime beaucoup cette image ! Malheureusement, j’ai lu récemment quelque chose qui m’a fait dresser les cheveux sur la tête …

Revenons quelques temps en arrière, à l’époque où je testais pas mal de logiciels et notamment DxO Optics Pro. J’étais resté à la version 9.5 et, à cette occasion, j’ai eu quelques démêlés avec la personne en charge des relations publiques au sujet de la colorimétrie et de la prise en charge des profils personnalisés … A cette époque, DxO refusait d’indiquer quel espace colorimétrique de travail était utilisé dans son logiciel.

Pour ces raisons, j’avais abandonné l’usage d’Optics Pro pour mon propre travail. Puis, l’annonce de PhotoLab avec l’arrivée de réglages locaux par les fameux U-Points m’a incité à reprendre mes tests. De plus, la possibilité récente d’utiliser des profils DCP est très intéressante et d’après mes rapides essais, elle fonctionne très bien !

Le problème est ailleurs. Pourquoi la fonction de softproofing est-elle absente ? Certes, il n’y a pas non plus de module d’impression mais ça n’empêche pas d’adapter ses images à ses futures impressions.

Aussi, j’ai vu un peu par hasard sur le forum DxO (en langue étrangère !), la demande d’un utilisateur réclamant le fameux softproofing ainsi que ProPhotoRGB. Il s’en est suivi une discussion sur les espaces colorimétriques intéressante et inquiétante à la fois !

La personne de DxO s’est lancée dans une démonstration destinée à montrer qu’un espace large était inutile puisque l’écran ne le couvre pas !

On voit souvent ce genre d’argument sur un forum grand public bien connu et de la part d’utilisateurs peu au fait de la gestion des couleurs, mais là il s’agit d’un professionnel …

Pire encore, ce fil de discussion fait apparaître que PhotoLab utilise l’espace AdobeRGB comme espace de travail ! Et là, c’est l’horreur ! 👿

Imaginez l’étendue des couleurs capturées par votre si cher appareil ramenée de façon drastique au gamut de l’AdobeRGB :

L’AdobeRGB est en rouge et la ligne bleue représente l’espace d’un D800 … ça se passe de commentaire !

La personne de DxO reste sur la position qu’un espace large est inutile du fait que le moniteur ou l’impression papier ne peuvent le reproduire et ne semble pas admettre que ce n’est pas le plus important !

En premier lieu, l’impression jet d’encre peut dépasser l’AdobeRGB notamment dans les cyans et les jaunes. C’est la raison pour laquelle il est préférable d’utiliser l’eciRGBv2 pour l’impression :

Même chose, l’AdobeRGB est en rouge et l’eciRGB en bleu …

En second lieu et plus important encore, un espace large de travail est nécessaire à la précision des calculs. La plupart des concepteurs de logiciels le savent et soit permettent de le choisir, soit ont adopté un large espace linéaire en 32 bits ou en virgule flottante. Et ce n’est pas par hasard !

Une image, en sortant du dématriceur, arrive souvent dans un éditeur bitmap pour finaliser des retouches qui ne peuvent être faites dans le convertisseur raw. Le retoucheur exporte donc dans un espace large et en 16 bits pour obtenir la meilleure qualité possible pour limiter les dégradations. Mais à quoi sert d’exporter depuis PhotoLab en 16 bits dans ProPhotoRGB (par exemple) si les couleurs sont déjà castrées en Adobe RGB ? C’est complètement illusoire et ça explique aussi pourquoi il n’y a pas de softproofing qui serait aussi inutile (tout serait toujours dedans, sauf à rester dans le petit sRGB) ! 😈

Je me suis bien sûr forcé à faire une réponse sur ce fil (lire et écrire dans une langue qui n’est pas la mienne me met de très mauvaise humeur 😀 ), mais elle n’a pas eu l’air d’émouvoir …

Je comprends mieux maintenant les problèmes de colorimétrie que j’ai eu à l’époque et s’il n’y a pas d’amélioration de la part de DxO, je n’investirai plus dans ce logiciel (et je ne le conseillerai plus).

4 réflexions sur “DxO PhotoLab et son espace de travail.”

  1. bonjour, je viens de lire avec intérêt cet article ce qui succite une question de ma part. Etant amateur moyennement éclairé je ne comprend pas la représentation de l’espace colorimétrique du Nikon D800 puisque dans les réglages du boitier il me semble que le « choix » le plus large est justement Adobe RGB ? Existe-il une possibilité d’exploiter mieux la colorimétrie de cet appareil par un réglage que je ne connais pas ? merci de votre réponse. Cordialement, JP Patoux

    • Bonjour Jean-Pierre,
      le choix dans les réglages du boîtier ne concernent que les jpegs fait directement par le boîtier. Ils sont inopérants si vous shootez en raw.
      Dans ce dernier cas l’image comporte, après interpolation, toutes les couleurs que le capteur peut enregistrer.
      Dans l’image dont vous parlez, il s’agit donc du profil d’un D800E, pour être exact, qui caractérise de façon normalisée (ICC) les couleurs reproductibles par cet appareil.
      Cordialement.

  2. Bonjour, Votre remarque m’a interpellé! Je suis allé lire les échanges sur le forum en question. Et c’est édifiant, en gros puisque la majorité des utilisateurs ne font pas de bonne chose, ça ne sert à rien de dévolopper des outils permettant de faire les choses de manière carrée. Et leur daube a récolté pléthore prix! C’est dire le niveau de ces prix: basés uniquement sur le potentiel de vente et non sur la réalité des performances des produits.

    • Bonjour,
      il y a de quoi être interpellé …
      Je ne serai pas aussi catégorique, il y a beaucoup de fonctionnalités dans ce logiciel qui méritent les prix accordés comme les corrections optiques et la réduction de bruit toujours sans équivalent à ce jour, par exemple.
      Et c’est bien ce qui est particulièrement énervant autant que décevant : voir ces qualités gâchées par une telle bévue incompréhensible !
      Malheureusement, DxO n’est pas le seul à avoir encore des choses à apprendre en color management : Affinity Photo n’intègre toujours pas les profils d’entrée et n’est toujours pas capable d’envoyer une image avec le bon profil dans les plugins ; darktable utilise les matrices Adobe (quand on sait leur qualité …) et propose en standard des espaces de sortie médiocres ou inutiles …
      Sur ce forum, il y en a quand même 2 ou 3 qui ont compris le malaise mais là encore c’est bien décevant : DxO n’a pas l’air de réagir …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*